L’art ligérien présenté au Musée des Beaux Arts

Cet article est paru dans La Tribune de Tours du 24 septembre 2009.

Le Musée des Beaux Arts de Tours - © Chloé Chateau

Le Musée des Beaux Arts de Tours – © Chloé Chateau

Le Musée des Beaux Arts de Tours, fort de l’acquisition récente de trois chefs-d’oeuvre ligériens, ouvre une salle, scénographiée par Nicolas Soulabaïl, consacrée à l’art tourangeau entre Moyen-Age et Renaissance.
Ces trois oeuvres sont la Vierge de pitié de Villeloin, groupe en pierre classé Monument Historique, le Christ bénissant et la Vierge en oraison, panneaux peints à Tours vers 1480, reconnus Trésors Nationaux.

Jusqu’à ce jour, aucune collection publique ne consacrait à la production artistique ligérienne de cette période une présentation permanente spécifique regroupant une association de sculptures, peintures, enluminures et vitraux.

Ce fait regrettable se trouve désormais corrigé, tout en exposant la variété des techniques et la maîtrise dont ont fait preuve les ateliers des artistes-artisans tourangeaux, à la veille de la Renaissance.

Cette nouvelle salle doit beaucoup aux prêts (dont certains sont temporaires), dont des livres enluminés de la fin du XVe siècle provenant du Fonds ancien de la Bibliothèque municipale de Tours, ou encore des dépôts de sculptures par plusieurs structures, dont le Louvre.

Le point fort de la salle tourangelle sera cependant les deux peintures sur bois acquises récemment : en effet, très peu de peintures ont survécu au vandalisme des guerres de religion, ce qui explique que l’on connaisse majoritairement le foyer artistique du Val de Loire au travers de la sculpture, de l’enluminure et du vitrail.

Grâce à cette diversité de supports, on peut désormais se rendre compte d’une évolution propre à la Renaissance et à l’Humanisme : quand le sens du sacré céda peu à peu à la féerie du théâtre, à la poésie bucolique et au culte de la personnalité. Cette peinture « pré-renaissante » se caractérise par un style élégant et doux, l’héritage traditionnel de la sculpture gothique française se mêlant aux innovations venues d’Italie et des Pays-Bas.

Chloé Chateau

Musée des Beaux-Arts, ouvert tous les jours, sauf mardi, de 9h à 12h45 et de 14h à 18h. Tarifs : 2-4€, gratuit pour les chômeurs, étudiants en Histoire de l’Art et aux Beaux-Arts et moins de 13 ans. Renseignements au 02 47 05 68 73 et sur le site Internet http://www.tours.fr