Une saison de « raretés » commence au Grand Théâtre

Cet article est paru dans La Tribune de Tours du 24 septembre 2009.
28666La saison 2009-2010 de l’orchestre symphonique et de l’opéra de Tours s’annonce de bonne augure : non seulement c’est toujours le talentueux Jean- Yves Ossonce qui tient la baguette, mais de plus l’orchestre symphonique enregistre jusqu’au 19 septembre son premier disque : le «Coeur du moulin» de Déodat de Séverac, un compositeur français (1872-1921) dont Debussy dit que «la musique sent[ait] bon».

Quant à la programmation, elle est comme à l’habitude savamment choisie. Dans un souci de nouveauté affirmé, cette saison sera constituée pour partie d’oeuvres qui seront jouées pour la première fois à Tours du côté symphonique, et d’oeuvres que l’on n’aura pas entendues trop récemment non plus du côté lyrique.

Jean-Yves Ossonce explique le choix de ces «raretés» et des autres oeuvres par le souci de convaincre à la fois un public d’initiés autant qu’un nouveau public souhaitant découvrir la musique classique et/ou lyrique.
«Le seul élitisme que j’accepte, et même que je revendique, est celui de la qualité», dit-il. Il se refuse en effet à voir la musique classique et l’opéra comme des milieux fermés et souhaite séduire grâce à un spectacle de qualité, qu’il s’agisse d’oeuvres contemporaines (comme « Coex » de Cholet, ou les deux opérettes de Menotti) ou d’oeuvre appartenant à un répertoire plus connu (la « Tosca » de Puccini ou encore Beethoven, Stravinsky, Verdi, Wagner, Chostakovitch…).
Un répertoire pour le moins éclectique, navigant des grands classiques aux modernes, de l’opéra au jazz, en toute simplicité. Il faudra vraiment y mettre de la mauvaise volonté pour ne pas trouver un spectacle qui plaise à chacun.
Chloé Chateau
Orchestre symphonique : – 21 et 22 novembre : Le Boeuf sur le toit, op.58, de Milhaud, Coex, de Cholet, West Side Story et ses danses symphoniques de Bernstein et le Boléro de Ravel. – 12 et 13 décembre : Beethoven et Stravinsky. – 16 et 17 janvier : Debussy, Françaix et Honegger. – 6, 7 et 9 mars : Verdi :Messa da Requiem. – 3 et 4 avril : Bruch et Malher. – 1er et 2 mai : Wagner, Sibélius et Chostakovitch. Opéra : – 9, 11 et 13 octobre : La clémence de Titus de Mozart. – 26, 27, 30 et 31 décembre : Pas sur la bouche ! de Maurice Yvain. – 29 et 31 janvier, 2 février : Le téléphone, ou l’Amour à trois et Amelia va au bal de Gian-Carlo Menotti. – 26 et 28 février, 2 mars : Capuleti e Montecchi de Bellini (Roméo et Juliette). – 26, 28 et 30 mars : Dialogues des carmélites de Francis Poulenc. – 21, 23, 25 et 27avril : Tosca de Puccini. Opéra et orchestre symphonique de Tours :

Billetterie ouverte au public du lundi au samedi de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h45, aux guichets, par téléphone au 02 47 60 20 20, par mail : theatrebilletterie@ ville-tours.fr ou via le tout nouveau site Internet : http://www.operadetours.fr Tarifs : de 7 à 36€ pour l’orchestre symphonique et de 7 à 56€ pour l’opéra.