Le Club de lecture : The Hippopotamus de Stephen Fry bientôt au cinéma avec Roger Allam !

Roger Allam sera Ted Wallace dans le film The Hippopotamus, adapté du roman à succès de Stephen Fry

Roger Allam sera Ted Wallace dans le film The Hippopotamus, adapté du roman à succès de Stephen Fry

C’est avec vingt ans de retard que j’ai découvert en début d’année The Hippopotamus (L’Hippopotame en français ndlr) de Stephen Fry. Cette année, le livre doit être adapté au cinéma par John Jencks avec Roger Allam dans le rôle du personnage principal, Ted Wallace. 

À ma décharge, quand The Hippopotamus est sorti en Angleterre en 1995, j’avais 12 ans. J’avais lu tous les Agatha Christie (en français) mais je ne pense pas que j’avais le niveau pour le génie de Stephen Fry. Et encore moins en anglais. Car c’est dans la langue de Shakespeare que j’ai dégusté cette petite merveille en début d’année (même si le livre a été traduit et est disponible en français, notamment à La Boîte à livres ou encore sur le site de la Fnac).

Ted Wallace a à peu près tout raté dans sa vie : sa carrière de poète, celle de critique de théâtre (il vient de se faire virer), son rôle de mari et de père… C’est après un énième scandale qu’il se fait renvoyer de son dernier travail. Il rencontre sa filleule, Jane, dans un bar, qui lui raconte qu’elle a une leucémie et lui demande d’aller enquêter chez Lord Logan, un ami de longue date de Ted et accessoirement le père de son autre filleul, Dave. Selon Jane, il se passerait des choses un poil surnaturelles dans le Norfolk et elle souhaite que son parrain s’y rende, observe attentivement et lui rende compte régulièrement de ce qu’il découvre, sans toutefois lui en dire plus.

Ted se rendra vite compte que son autre filleul, le jeune Dave, est soupçonné par tous d’avoir des pouvoirs de guérison absolument incroyables. Humains, animaux, rien ne lui résisterait. Mais comment fait-il pour soigner ceux qui l’entourent ? Alcoolique, misanthrope et malpoli, amateur de femmes et de bonne chère, Ted Wallace part mener l’enquête parmi une joyeuse troupe éclectique comprenant – outre Lord Logan et sa femme – un prêtre homosexuel et défroqué, une amie de Jane et sa mère ou encore les très snobs voisins de Swafford Hall. La plume absolument politiquement incorrecte de Stephen Fry rend ce roman, en partie épistolaire, époustouflant à tous les niveaux. On est tour à tour amusé, choqué et ému par les événements qui ont lieu à Swafford Hall, chez Lord Logan dans le Norfolk et les histoires respectives de Logan et Wallace nourrissent le récit et lui donnent une profondeur presque inattendue étant donné le côté presque paranormal de l’histoire dans son ensemble.

J’ai donc bien entendu été absolument ravie d’apprendre plus ou moins par hasard sur le site de Variety qu’Highland Film Group, emmené par John Jencks, s’était lancé lors du Festival de Cannes 2014 dans la promotion de l’adaptation cinématographique de L’Hippopotame, avec, dans le rôle de Ted Wallace, l’acteur Roger Allam (connu pour son rôle de l’inspecteur chef Fred Thursday dans la série Les Enquêtes de Morse et plusieurs rôles au cinéma dans V pour Vendetta, The Queen, Tamara Drewe, La Dame en noir ou encore Mr Holmes, avec Sir Ian McKellen, prochainement dans les salles obscures). Et en attendant le film, on peut se préparer en écoutant la divine voix de Stephen Fry qui fait lui-même la lecture de The Hippopotamus (en anglais) sur Youtube. Absolument fabuleux !

Chloé Chateau