Mantegna est à l’honneur au Musée des Beaux-Arts

Cet article est paru dans La Tribune de Tours du 2 avril 2009.
30058Le triptyque n’avait pas été reconstitué depuis 1930. Cet hiver, le musée des Beaux-Arts de Tours avait prêté au Louvre ses deux panneaux (La Prière au jardin des Oliviers et La Résurrection), pour son exposition rétrospective sur ce peintre majeur de la Renaissance italienne.

Le musée parisien lui rend maintenant la politesse en lui prêtant le panneau central (La Crucifixion) pour une exposition sur la prédelle de San Zeno de Véronne.

Il s’agit des trois panneaux inférieurs d’une œuvre monumentale commandée à Mantegna au XVè siècle, rapportés en France par Napoléon.

C’est dans une ambiance un peu spectaculaire, dans le noir presque complet, que le visiteur découvre les trois tableaux peints sur bois.

Mais la surprise de cette exposition, en dehors du grand soin apporté à la présentation, est l’étude poussée, non seulement de l’œuvre de Mantegna, sujet unique de l’exposition, mais aussi de sa fortune critique et artistique aux XIXè et XXè siècles.

Sans être exhaustif, le musée présente plusieurs œuvres influencées par la prédelle de San Zeno. Entre autres, Le Calvaire d’Edgar Degas, et deux très courts films de Sarkis, qui reproduisent la gamme de couleurs utilisées par Mantegna pour les deux panneaux de Tours.

De plus, des analyses ont été commandées spécialement pour l’occasion, dont les résultats ne sont exposés que dans le catalogue des Beaux-Arts. Elles ont mis à jour les premiers dessins du peintre et des détails presque invisibles à l’œil nu, dont les photographies sont également exposées.

Cette construction innovante de l’exposition tourangelle en fait un parfait complément de celle de Paris. Les deux sont en effet très différentes, mais que ceux qui n’ont pas eu l’occasion d’aller au Louvre cet hiver ne se privent pas d’admirer Mantegna au musée des Beaux-Arts, qui présente un événement comme on souhaiterait en voir plus souvent dans les musées de province.

Chloé Chateau

Du 4 avril au 22 juin 2009 au musée des Beaux-Arts de Tours. Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 9h à 18h. Tarif : 4€ et 2€, Gratuit :enfants de moins de 13 ans, demandeurs d’emploi et étudiants en Histoire de l’Art. Visites guidées le lundi, le mercredi et le samedi à 14h30.